Actualités

Recrutement bienveillant


RECRUTEMENT BIENVEILLANT : RÉVEILLER LE GANDHI QUI SOMMEILLE EN SOI

À l’heure où les progrès de la technologie et de l’intelligence artificielle mis au service du recrutement occupent une place toujours plus importante dans les process ; à l’heure où l’automatisation et la big data sont devenus ROIs et ultra-accessibles par tous, à tous moments ; à l’heure où la pensée « toujours mieux, toujours plus vite » prédomine dans notre société et que l’obsolescence programmée touche aussi bien les appareils digitaux que les compétences acquises à l’instant T ; il y a toutefois une approche fondamentale dont le monopole est conservé par l’Homme et à consommer sans modération : placer l’humain au cœur de la démarche de recrutement.

 

Intelligence humaine et bienveillance : des atouts de choix

Prenons le temps de faire une pause et revenons-en à l’essence même de la fonction RH. Après tout, dans « Ressources Humaines » il est bel et bien question de l’humain, et les compétences dites douces qui font le propre de l’Homme, de plus en plus plébiscitées dans le monde du travail, sont à valoriser tout autant chez le candidat que dans l’approche même du recruteur !

En effet, l’intelligence humaine n’est pas moins riche ou profitable que l’accès à des connaissances brutes illimitées pour un recruteur : c’est elle qui façonne son intuition, le dote de clairvoyance et affine son discernement par le biais de l’analyse profonde d’un candidat en tant qu’individu à part entière, afin de lui permettre de rejoindre une entreprise dont les valeurs sont alignées avec les siennes. Au travers de l’intelligence humaine, le recruteur peut agir en qualité de guide, doté de bienveillance et d’éthique, pour mettre en lumière et faire fructifier le potentiel de chacun, tel un Gandhi des temps modernes.

La bienveillance et la proximité qu’engendre l’intelligence humaine apporte donc une meilleure compréhension tant des attentes du candidat que des besoins de l’entreprise, donnant aux recruteurs le pouvoir de conseiller ces dernières plus efficacement et avec justesse.
 Aussi, gardons en tête la principale mission du recruteur : trouver une adéquation et un équilibre entre les intérêts des deux parties pour que la magie opère, car lorsque le recruteur fait primer l’intérêt de l’entreprise sur celui du candidat, il les dessert finalement l’une comme l’autre. In fine, le recrutement n’en devient alors que plus qualitatif, tout en répondant aux exigences et aux contraintes de temps imposées dans ce secteur.

 

Savoir capter les talents… et retenir leur attention

L’attitude du recruteur et sa bienveillance à l’égard de l’employeur comme du candidat sont amenées à faire la différence et à bousculer les codes : bien qu’aujourd’hui les indicateurs de performance communément exploités mesurent davantage la rapidité du recrutement que sa qualité, un recruteur qui prendra le temps de dénicher 5 profils prometteurs sera en définitive plus précieux pour l’entreprise qu’un recruteur qui lui proposera en un temps record 15 profils peu pertinents vis-à-vis de ses besoins. Néanmoins, dénicher les meilleurs talents ne suffit plus…

Face à une concurrence toujours plus rude, tant sur le marché de l’emploi que dans le monde de l’entreprise, cette dernière doit redoubler de créativité et de stratégie pour tirer son épingle du jeu. L’enjeu autour de l’acquisition de talents n’est donc plus de dénicher de bons profils mais plutôt de savoir capter et retenir l’attention d’une perle rare fortement sollicitée, au milieu de tant d’autres profils à forte valeur ajoutée.

Ainsi, ce qui fait la différence pour engager et retenir un candidat, même passif, ne réside pas dans la seule connaissance experte de son marché mais également dans la façon dont l’entreprise l’approchera par l’intermédiaire du recruteur.
Opérer avec bienveillance améliorera la qualité du recrutement et l’intégration du candidat dans son nouveau contexte professionnel, renforçant son engagement, sa performance et sa volonté de devenir un collaborateur sur le long terme.
 

 En définitive, un gain de temps puisque prendre le temps de recruter la bonne personne, au bon endroit, au bon moment, évitera de devoir tout recommencer quelques mois plus tard du fait d’un recrutement trop hâtif, motivé par une économie de temps et d’argent à court terme.

 

Une approche humaine et positive au service du recrutement

Soigner l’expérience candidat, ou l’UX (User Experience), est donc essentiel en amont, pendant le recrutement et jusqu’au moment de l’intégration de la nouvelle recrue au sein de l’entreprise.

À l’évidence, la bienveillance est un véritable atout lors de l’acquisition des talents et de l’accompagnement dans leur développement, et c’est bien grâce à son approche humaine positive et concrète qu’AL CONSEIL JOB est capable de prendre en compte l’individu dans toutes ses dimensions pour le diriger vers l’entreprise qui lui correspond, et réciproquement.
 

Enfin, n’oublions pas que la bienveillance se ressent avant tout dans la façon dont l’entreprise communiquera auprès du candidat via le recruteur. La première impression est cruciale lors d’une 1ère rencontre ; il faut donc soigner tous ses contacts avec de potentiels futures recrues, qu’elles finissent par intégrer l’entreprise ou non, car même en cas de refus, une prise en charge bienveillante et constructive pour les jeunes talents leur permettra de conserver une bonne image du recruteur et de l’entreprise.

Retour aux actualités

Newsletter

Inscrivez-vous à la lettre d’informations

Je déclare être informé que, dans le cadre de la RGPD, mon adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d'information de AL Conseil. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. En savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits